fond Quotidien, première partie du 1 mai 2018
Quotidien, première partie du 1 mai 2018

Quotidien, première partie du 1 mai 2018

Retrouvez l’intégralité de la première partie de Quotidien du 1er mai. Au programme : on debriefe les débordements de violence en marge de la manifestation du 1er mai à Paris avec Paul Larrouturou sur place et l’historien spécialiste de la gauche radicale Sylvain Boulouque, en plateau. On revient également sur la mort du photographe de l’AFP Shah Marai, tué dans un attentat suicide à Kaboul. Emmanuel Duparcq, journaliste à l’AFP et proche du photographe, est l’invité de Yann Barthès. Emmanuel Duparcq est journaliste à l’AFP. Détenteur du prix Albert Londres en 2011, il était aussi un proche du photographe Shah Marai, mort à Kaboul le 30 avril dans un attentat-suicide qui a fait 25 victimes. Pour Quotidien, il a accepté de nous parler de son ami, Shah Marai, de son travail au sein de l’AFP depuis 20 ans et des risques que prennent journalistes et photographes sur les terrains de guerre à travers le monde. Ce qui devait être une grande journée de mobilisation sociale a dégénéré en affrontements rangés à Paris ce 1er mai. 1200 personnes cagoulées, des "blacks blocs", ont infiltré les cortèges des manifestants et saccagé les vitrines de nombreux magasins. La police a dû intervenir en grand nombre. On en parle avec Paul Larrouturou, sur place à Paris et Sylvain Boulouque, historien spécialiste de la gauche radicale et des mouvements anarchistes est sur le plateau de Quotidien.
En savoir plus sur Yann Barthes
Quotidien
21m
Publiée le 01 mai 2018 à 19:20
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires