fond Quotidien, première partie du 12 mai 2020
Quotidien, première partie du 12 mai 2020

Quotidien, première partie du 12 mai 2020

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 12 mai 2020. On parle du retour des ministres sur le terrain avec Salhia Brakhlia et du « syndrome de la cabane » avec Lilia Hassaine. Paul Gasnier revient sur l’évacuation du Canal Saint-Martin lundi et Paul Larrouturou s’intéresse au prix des masques vendus dans le commerce. Après deux mois de confinement pendant lesquels le mot d’ordre était « restez chez vous ou dans vos ministères », les membres du gouvernement sont plus que jamais de retour sur le terrain. Dans les transports, dans les entreprises, dans les écoles, ils et elles se sont succédé(e)s devant les caméras ces derniers jours. L’objectif : donner le sentiment d’une équipe mobilisée, sur le terrain, après les nombreux couacs autour du confinement et du déconfinement. On en parle avec Salhia Brakhlia dans son Moment de vérité. Alors que la France est déconfinée depuis lundi 11 mai, nos voisins européens ont déjà fait l’expérience d’un étrange syndrome dit « de la cabane ». En Espagne ou en Italie, où le déconfinement a commencé il y a déjà plusieurs jours, de nombreuses personnes sont angoissées à l’idée de se retrouver dehors. C’est le « syndrome de la cabane ». Lilia Hassaine nous en dit plus dans son Zoom. Que s’est-il passé sur les rives du canal Saint-Martin à Paris lundi, premier jour de déconfinement ? Sur les chaînes d’infos, les images des forces de l’ordre évacuant manu militari les promeneurs ont tourné en boucle toute la soirée. Imprudence des Parisiens ou besoin accru de prendre enfin l’air ? On en parle avec Paul Gasnier. Depuis lundi 11 mai, le port du masque est obligatoire dans de nombreuses situations, notamment dans les transports. Pour les sorties en ville, pour aller faire ses courses ou du shopping, le masque est là aussi fortement recommandé. Problème : il est parfois difficile de s’en procurer à des tarifs raisonnables. Entre les grandes surfaces et les différents revendeurs, les prix varient de 90centimes à plus de 15€. Comment expliquer une telle disparité des tarifs ? Pourquoi le prix des masques n’est-il pas encadré ? La réponse avec Paul Larrouturou.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
18m
Publiée le 12 mai 2020 à 19:40
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires