fond Quotidien, première partie du 15 juin 2020

Quotidien, première partie du 15 juin 2020

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 15 juin 2020. On débriefe les annonces d’Emmanuel Macron sur la suite du déconfinement avec Salhia Brakhlia et on parle du retour en force du mot « race » avec Lilia Hassaine. Azzeddine Ahmed-Chaouch s’intéresse aux connotations racistes des rues et Paul Gasnier débriefe la grande manif contre le racisme et les violences policières. Emmanuel Macron s’est adressé aux Français dimanche 14 juin au cours d’une nouvelle allocution, la quatrième depuis le début de la crise du coronavirus. Le chef de l’Etat y a annoncé une accélération du déconfinement français. Les bars et restaurants pourront notamment rouvrir leurs portes et les écoliers, dans leur ensemble, pourront retrouver les bancs de l’école. On débriefe le discours d’Emmanuel Macron avec Salhia Brakhlia dans son Moment de vérité. Depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis et le mouvement mondial de lutte contre le racisme et les violences policières, un mot a fait son retour dans les discours : le mot « race ». Longtemps mis au placard, il est aujourd’hui de nouveau utilisé aussi bien par les anti-racistes que les autres. A l’instar de ceux qui appellent à déboulonner les statues rendant hommage à des personnalités liées à la colonisation, l’esclavage et le racisme, de nombreux militants appellent à renommer les rues citant ces mêmes personnalités. A Paris, il existe par exemple une rue « Jules Ferry », une rue « Paul Bert » ou encore une rue « Louis Faidherbe ». Samedi 13 juin, 15 000 personnes s’étaient réunies place de la République à Paris pour dénoncer les violences policières et le racisme. Paul Gasnier était sur place, auprès des manifestants.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
27m
Publiée le 15 juin 2020 à 19:30
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires