Le poste-frontière Rafah, désormais seule échappatoire des Gazaouis ?

Le poste-frontière Rafah, désormais seule échappatoire des Gazaouis ?

Depuis plusieurs jours, les équipes de Quotidien sont en contact avec Plestia, habitante de Gaza âgée de 22 ans. Elle nous montre son quotidien qui a tourné à l’horreur à la suite de la riposte de l’armée israélienne sur la bande de Gaza. Elle s’est rendue ce jeudi matin dans la zone du checkpoint de Rafah qui a été visée par des bombardements durant la semaine. C’est ici, au sud de la bande de Gaza, à la frontière égyptienne, que de milliers de Gazaouis fuient petit à petit suite notamment à l’appel de la porte-parole de l’armée israélienne qui explique prochainement passer à « la prochaine étape ». Plestia s’est rendue dans une école de l’ONU, censée être épargnée par les tirs israéliens. Les « portes » de Rafah devraient elles bientôt s’ouvrir pour laisser entrer du matériel humanitaire, mais la zone est pour le moment déserte.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
3m01

Quotidien