Coupe du monde de football : comment la FIFA multiplie les pays organisateurs pour gagner en audience

L’organisation de la Coupe du monde de football était au départ, en 1930, une affaire exclusivement sud-américaine et européenne. Ces deux continents sont les berceaux du football mondial. Mais l’objectif de cette compétition est de toucher de plus en plus d’autres pays afin de conquérir de nouveaux marchés. Le Mexique parvient à décrocher l’organisation en 1970 puis ce sont les Etats-Unis qui accueillent la compétition en 1994. La Coupe s’élargie jusqu’en Asie où le Japon et la Corée du Sud se partagent l’organisation en 2002. Puis elle s’exporte sur le continent africain avec la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010. Et en 2018, c’est la Russie qui décroche le titre d’organisateur et parvient à toucher une vaste partie de l’Eurasie. Et avec la prochaine Coupe du monde qui a lieu dans moins de 17 jours au Qatar ce sont les pays du Golfe qui sont les nouvelles cibles d’audience. Cette stratégie de diversifier les pays organisateurs de cette compétition a pour but de garantir de nouvelles audiences et d’augmenter les droits TV.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
1m08
3 nov. 2022 à 19:54

Quotidien