Aller directement au contenu
Zoom 2022 : le pessimisme des Français peut-il faire basculer l’élection ?

Zoom 2022 : le pessimisme des Français peut-il faire basculer l’élection ?

Et si le fameux « C’était mieux avant » pouvait faire basculer la présidentielle de 2022 ? Antoine Bristielle et la Fondation Jean Jaurès publient une grosse enquête sur le rapport particulier qu’entretiennent les Français avec la nostalgie et le sentiment de « déclinisme ». Les Français sont-ils aussi pessimistes qu’ils en ont l’air ? Spoiler : oui. En septembre, 75% des Français estimaient la France en déclin et sept sur dix étaient même convaincus « qu’en France, c’était mieux avant ». 30% des Français pensent d’ailleurs que le déclin de la France est aujourd’hui irréversible. Lorsque les politiques de droite et d’extrême droite agitent le sujet du déclin et surfent sur la nostalgie, ils ont donc un véritable public à leur écoute. Qui sont ces Français pessimistes ? Contrairement aux idées reçues, le pessimisme n’est pas réservé aux anciennes générations. 75% des moins de 35 ans considèrent que la France était mieux avant, contre seulement 66% des plus de 35 ans. Cette nostalgie peut-elle avoir un impact sur la prochaine élection présidentielle ? Elle est en tout cas devenue un puissant carburant électoral pour les candidats conservateurs. La preuve avec l’ascension d’Éric Zemmour dont le discours ultraconservateur séduit malgré ses nombreux dérapages.
MA LISTE
Quotidien
2m42
20 oct. 2021 à 19:53
Quotidien

Découvrez aussi