fond Zoom: à San Francisco, la "Cancel Culture" s’attaque aux établissements scolaires
Zoom: à San Francisco, la "Cancel Culture" s’attaque aux établissements scolaires

Zoom: à San Francisco, la "Cancel Culture" s’attaque aux établissements scolaires

Un tiers des écoles de San Francisco s’apprête à changer de noms. La ville a considéré qu’il n’était plus possibles de donner aux établissements le nom de personnages célèbres aujourd’hui controversés. Le collège Abraham Lincoln par exemple : nommé d’après l’un des Pères Fondateurs des Etats-Unis à qui on doit l’abollition de l’esclavage, pose aujourd’hui problème. Car Abraham Lincoln a aussi permis l’exécution de 38 guerriers indiens en 1862. Pareil pour le lycée Lowell, du nom du poète James Russel Lowell, ou l’école primaire Robert Louis Stevenson, ou encore l’école Thomas Edison. Cette décision fait débat en Californie, et plus largement aux Etats-Unis et s’inscrit dans le cadre de ce qu’on appelle la « cancel culture », la culture du boycott, de la dénonciation. Lilia Hassaine nous en parle dans son Zoom.
En savoir plus sur Yann Barthes
Quotidien
3m56
Publiée le 03 février 2021 à 19:54
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires