fond Zoom : gigantesque black-out au Venezuela, Nicolas Maduro accuse les États-Unis (et pourquoi c’est faux)
icon play - Zoom : gigantesque black-out au Venezuela, Nicolas Maduro accuse les États-Unis (et pourquoi c’est faux)Zoom : gigantesque black-out au Venezuela, Nicolas Maduro accuse les États-Unis (et pourquoi c’est faux)

Zoom : gigantesque black-out au Venezuela, Nicolas Maduro accuse les États-Unis (et pourquoi c’est faux)

Alors que le Venezuela peine à sortir de la crise depuis l’éviction du président Nicolas Maduro, remplacé par l’auto-proclamé Juan Guaido, les Vénézuéliens sont privés d’électricité depuis jeudi 7 mars. Jeudi 7 mars, à 17h, toutes les lumières se sont éteintes au Vénézuela. Le pays, frappé par un gigantesque black-out, est coupé du reste du monde : les communications téléphoniques ne fonctionnent plus, les lumières sont hors service. Le Vénézuela tout entier est plongé dans l’obscurité, à l’arrêt, alors même qu’il traverse l’une des plus grosses crises de son histoire. Le président Nicolas Maduro, renversé par le président de l’Assemblée nationale Juan Guaido, peine à asseoir sa légitimité de plus en plus contestée par les Vénézuéliens. À cette crise politique s’ajoute donc désormais une crise humanitaire : privés d’électricité, les hôpitaux n’ont plus les capacités de soigner leurs milliers de blessés, les aliments ne sont plus conservés dans les hypermarchés et épiceries et les moyens de transports sont à l’arrêt. Nicolas Maduro accuse les États-Unis d’avoir mené des attaques « cybernétiques » pour provoquer le black-out du pays, ce que dément Washington. Juan Guaido, lui, accuse le gouvernement d’être responsable de cette gigantesque panne.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
4m09
Publiée le 12 mars 2019 à 19:35
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires