fond Zoom : pourquoi les larmes de Theresa May seraient-elles plus un aveu de faiblesse que celles de Barack Obama ?

Zoom : pourquoi les larmes de Theresa May seraient-elles plus un aveu de faiblesse que celles de Barack Obama ?

C’est LA photo qui a fait la Une de tous les titres de presse du Royaume-Uni : celle de la Première ministre britannique, Theresa May, en larmes à l’arrière de sa voiture après une énième déconfiture face au parlement. Comme pour Margaret Thatcher, Ségolène Royal ou Angela Merkel, les larmes de Theresa May ont été perçues comme un aveu de faiblesse. Alors que, Barack Obama en larmes, c’est un puissant signe d’humanité.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
3m47
Publiée le 23 mai 2019 à 19:35
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires