fond Aménagement urbain : l’envol du téléphérique
Aménagement urbain : l’envol du téléphérique

Aménagement urbain : l’envol du téléphérique

Il surplombe un parking sur l'ancien site AZF, enjambe la Garonne puis survole une colline. Autant d'obstacles qu'il fallait jusqu'ici contourner par la route et perdre au mieux une demi-heure. Désormais, en téléphérique, ce sera à peine 10 minutes. Ce n'est pas vraiment futuriste, mais le maire nous assure que c'est incontournable. Empreinte carbone réduite, mais aussi emprise au sol minimale et coût de construction imbattable. Le téléphérique a ainsi séduit de nombreuses métropoles sud-américaines. Il permet de désenclaver les quartiers pauvres de Rio au Brésil ou de la base en Bolivie. La solution téléphérique, plutôt que périphérique n'a pourtant pas encore vraiment conquis les villes occidentales. New York avait bien tenté l'expérience dès 1976. La même année, Grenoble tente donc de suivre cet exemple et inaugure une nouvelle version d'une ligne historique. Le téléphérique, statistiquement, est l'un des moyens de transport les plus sûrs au monde. Le Français Poma est le leader du transport urbain par câble. Il conçoit et produit des télécabines à Grenoble. Pour son directeur commercial, après 470 ans aux oubliettes, le téléphérique est prêt à faire son retour dans les villes françaises. Et ai aujourd'hui l'usine tourne à plein régime, c'est que la réglementation a changé. Avant 2016, il fallait exproprier tous les habitants sur le trajet d'un câble. Désormais, on peut survoler les habitations. Cela change tout. Au moins une vingtaine de villes françaises ont ainsi lancé des études de faisabilité. T F1 | Reportage M. de Chevigny, C. Buisine
MA LISTE
Le Journal du week-end
2m26
13 May 2022 à 20:07
Le Journal du week-end