fond Stationnement à Marseille : une place à tout prix
Stationnement à Marseille : une place à tout prix

Stationnement à Marseille : une place à tout prix

Dans la cité phocéenne, la capitale du stationnement en double fil, la place de parking est objet de convoitise. Là-bas, plus de 105 000 familles propriétaires de voitures n'auraient pas de places dédiées. Pour eux comme pour les travailleurs et visiteurs, il faut souvent tourner longtemps pour se garer. Pour éviter les voitures-ventouses, la ville de Marseille fait basculer de plus en plus de places gratuites vers le stationnement payant. Ce sera le cas dans les zones au pied de Notre-Dame-de-la-Garde. Au total à Marseille, en surface, 17 600 places sont aujourd'hui payantes. Selon Audrey Gatian, adjoint (PS) au maire de Marseille en charge de la politique de la ville, une place rapporte entre 520 et 800 euros en moyenne par an. Un montant que se partagent trois acteurs. Selon nos calculs, la municipalité gagnerait cinq millions par an grâce au stationnement dans les rues. Tout comme l'opérateur privé en charge de l'horodateur et de la verbalisation. La Métropole, elle, empocherait 3,8 millions d'euros, qui viennent s'ajouter à ce qu'elle touche des parkings publics notamment souterrains. À Marseille, elle gère 12 000 places dont elle contrôle les prix. À côté du Vieux port par exemple, il faut débourser 2,40 euros pour une heure de stationnement. Pour les opérateurs privés, ce sont les parkings dont ils sont les propriétaires et dont ils fixent eux-mêmes les prix qui représentent le vrai jackpot. D'autant que la voiture reste très utilisée dans la cité phocéenne. Découvrez la suite du reportage dans la vidéo en tête de cet article. TF1 | Reportage M. Perrot, W. Rouzé
MA LISTE
Le Journal du week-end
3m14
8 May 2022 à 20:25
Le Journal du week-end